Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

La grosse bite du rebeu Mokhtar

C'était un vendredi soir et j'étais chaud comme une bonne salope. J'avais très envie de me retrouver avec une bonne bite de lascar au fond de la gorge, en mode pacha, pour vider les couilles d'un mec viril et dominant. Je vais sur un chat sans trop d'espoir. Un mec vient me parler et m'envoie sa photo. Le kiff. Mokhtar, 26 ans, avec une belle bite circoncise et bien épaisse comme je les aime. Je lui dis de passer chez moi. Quelques minutes plus tard, le voilà. Pas très grand mais super massif. La force tranquille. Il m'embrasse avec toute sa bouche et sa langue puis me met sa main sur la tête pour me dire de me mettre à genoux. Je colle mon visage contre son paquet pour respirer son odeur. Il s'installe au calme sur mon canapé et je sors sa belle tige de 20cm très épaisse et pas poilue. Je vais kiffer. Je commence à le sucer doucement en le regardant bien dans les yeux et ensuite je lui fais ma spécialité : la gorge profonde. Je prends sa bite et la claque contre mon visage. Il adore. Je continue encore un peu puis le mec reprend le contrôle. Il me baise littéralement la bouche maintenant et me la cale bien au fond de la gorge. J'ai les yeux qui pleurent mais il s'en fout. Il m'ordonne de m'allonger sur le canapé la tête renversé et là il commence à me baiser la bouche. J'étouffe, je n'en peux plus mais c'est trop bon. Il me fait me relever et m'embrasse et me crache dans la gueule. D'un coup il me met un gifle qui me fait gémir de plaisir. "T'aimes ça, hein, salope". Une deuxième dans ma gueule. Je me mets à genoux pour continuer à le sucer en cadence pendant qu'il me traite de salope et continue à me gifler. Il va bientôt cracher. Il me dit de m'allonger par terre et il se met à genoux au-dessus de ma face en se branlant. Il s'astique une minute en gémissant comme un bonhomme et je sens que son jus monte. Je me prends plusieurs giclées de foutre sur le gueule. C'est interminable. Le jus n'arrête pas de couler. Il me dit qu'il ne s'était pas vidé depuis une semaine. Je m'essuye le visage et reprends sa bite en bouche pour la nettoyer. Il part prendre une douche, se rhabille et se casse.