Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Dans les caves de téci

Salut, je m'apelle manu j'ai 26 ans, cela s'est passé l'an dernier en région parisienne, véridique. Particuliérement chaud ce soir la j'écumais les appli à la recherche d'un mec, les heures passent, rien de concluant... Je change de stratégie et je vais sur un tchat, je parle vitfait avec un jeune rebeu qui me sors "azi moi je cherche une meuf", il devait pas trouver son bonheur, j'ai continué à lui parler je propose de le dépanner. Je le chauffe a force il me fille un rencard, il devait etre presque 2h du mat, je bouge et une foi sur place je me retrouve dans une espece de cité crégnos. Le mec m'a pas filé son tel, jlui parle sur le tchat et il me dit rentre dans le batiment, tu descend à la cave c'est ouvert jte retrouverais la bas. Je descends les escaliers, pas de lumiére, c'est glauque de chez glauque j'eclaire avec mon portable, une cave de cité avec les portes défoncées de partout, je vais dans celle qu'il m'a indiquée, je flippe pas mal, la je vois un matelas pourrave par terre avec des culs de bédo, visiblement il s'est passé des trucs ici. J'attends dans le noir, toujours personne, jlui envoi un tchat il me dit tkt je vais arriver, fous toi a poil. Je suis en flip de ouf mais excité en même temps, je me dépoile et me cale sur le matelas, je fumes clope sur clope, je sais même pas à quoi il ressembles... Au bout d'au moins une heure j'entends des pas qui s'approchent, moi jsuis toujours à oilpé , mon coeur bat la chamade. Une silhouete encapuchée se dessine dans l'embrasure de la porte, le mec arrive il me dit "Wesh bien?" j'ai juste le temps d'apperçevoir son visage dans la peine ombre, un ptit lascard rebeu d'environ 19 ans, survet, capuche, TN,... avec une voix bien virile, de ce que j'en voi malgré l'obscurité grave mignon. Je suis a poil devant lui assis sur le matelas pourri, je me dit putin tu doi vraiment avoir l'air d'une salope. Il me dit "tkt ta attendu mais tu va pas etre deçu j'ai les couilles trop pleines" la il me chope la tete et me la colle contre son survet. L'enfoiré il bande deja comme un taré, il me tiens contre sa queue, elle à l'air balaise serieux, jla leche a travers le survet un moment puis il me la sors, trop belle bien droite et circonçise, 20 cm juste comme il faut une bonne bite de lascard bien velue. Il est super raide, j'commence à lui lecher le zboub, une bonne odeur de mâle. A genou devant lui je la prends bien en bouche, je le sent qui mouille, je m'applique à bien sucer sa grosse tige de lascard, ses bonnes couilles poilues, je kiffe ma race c'etait mon fantasme qui se réalisait. Je passe ma main sous son sweat, je sens un torse imberbe, des abdos dessinés et des joli pecs putin il est parfait ce mec !! Il dit pas un mot, il fume sa clope pendant que je me fait plaize, puis il se met à me pilonner la bouche, il me force à la gober en fond de gorge, je sens bien que j'ai pas le choix, il me la fou tellement profond que j'ai limite envie de gerber. D'un coup il me pousse sur le matelas il me dit "fous toi à 4 pattes", j’hésite et il me redit " A 4 PATTES! " et me foutant une tarte. Jsuis mort de trouille et je m’exécutes, je suis à sa merci. Il me fous des doigt en s'astiquant, il me ménage pas j'ai mal, la il me sors " fait pas celui qui aime pas tu bande grosse pute", je lui dit d'y aller doucement mais il me dit juste de fermer ma gueule, et il se me frotte sa tige contre mon boule, il est cho bouilllant le mec. Je sens son gland qui me caresse le trou puis d'un coup il commence à me le rentrer, je m'avance je lui dit nn met une capote mais il m'attrape par le cou et il me couche sur le matelas en me tenant, je peut plus bouger ni crier. C'est la qu'il me pénètre, il la rentre direct j'ai trop mal, il est couché sur moi, sa bite bien au fond de mon ptit cul. Je fini par me laisser faire... la il commence à me baiser doucement, presque affectueusement, je sens son souffle dans mon cou et qu'il me dit " c'est bien tu vois tu kiffe!", il me lime et je commence a prendre mon pied de me faire fourrer par ce bogoss mystérieux. Apres il m'a mis à quatre pattes et tout à coup m'a défoncer comme une pute, ses couilles qui tapent contre mon boule, j'ai pas pu me retenir j'ai craché... Ca devait lui plaire parce que rapidement je l'entends râler en se collant contre mes fesses, sa bite agitée de spasmes, il venait de me remplir le cul... Il l'a sortie et m'a dit "nettoie" en s'allumant une clope, j'ai leché le jus sur sa tige, il s'est ressapé et m'a demandé mon phone en me disant que j'étais une bonne pute. La il s'est cassé en me laissant plein de foutre a oilp ... ça m'a tellement chauffé que je me suis rebranlé direct avant de partir. Quelques jours lus tard, un appel masqué à 1h du mat, mon mystérieux bogoss qui m'a dit "viens, comme l'autre fois", depuis j'ai parfois l'occasion de le vider en scred , je ne sais toujours pas comment il s'appelle....