Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Le rebeu du bar

Salut à tous, c Romu. Le week-end dernier, j'ai travaillé en extra pour dépanner un pote dans son bar. C'était bien cool. dans le courant de la soirée, deux rebeus sont venu se poser au comptoir et on commandé plusieurs tournées de biere à la suite. L'un des deux était un pur canon: grand, peau bien mate, yeux noirs, coupe courte et entretenue, petite barbe de 3 jours, lèvres fines... et il avait l'air d'avoir un bon paquet dans son short. au court de leur conversation, j'ai appris qu'il s'appellais Said.Je l'ai longtemps regardé du coin de l'œil tout au long de la soirée. Il me faisait saliver. A la fin de la soirée, ils étaient un peu amochés. ils ont pris une dernière tournée et le deuxième rebeu s'est levé de son tabouret, à payer son dernier verre et a quitté l'établissement. Said est encore resté un peu au bar. Il tappotait sur son telephone. Le bar s'était completement vidé. Il ne restait plus que moi et lui. Je lui ai annoncé à contre coeur:" Je vais devoir fermer monsieur". Il m'a répondu "ok je termine et j'y vais" j'ai terminé de nettoyer le bar et la salle et je sentait par moment qu'il me regardait. J'ai tiré tous les rideaux et suis revenu au bar. Au moment de payer, il m'a demandé "tu connais pas un coin ou jpourrais trouver une meuf?" "Une meuf?" j'ai demandé. "Ouais, une pute quoi, tu vois ce que je veux dire" a-il précisé. j'ai fait semblant de réfléchir quelques instants avant de répondre "Ben non, je vois vraiment pas" Il a soupiré et a dit" pffffff, fait chier putain. Jme serais bien vider les couilles putain. franchement tu connais pas une rue ou yaurait des putes a baiser dans cette ville?" "ben non j'ai répondu". Il cherchait sa carte bleue dans sa poche de short et j'ai pu voir qu'il avait déjà un semblant de trique. Il m'a regardé avec insistance et m'a demandé presque en chuchotant "et toi, tu suces?" La question m'a tellement genée que je n'ai pas su quoi répondre. Il m'a dit "écoute mec, j'ai pisser un coup. Si tu suces tu m'rejoins aux chiottes, jte fais la totale tellement jsuis chaud et en plus j'ai un peu pris une charge là" il se dirigea vers les WC au fond du couloir. Il ne ferma pas la porte et je l'ai entendu pisser. J'ai fermé toutes les portes du bar et suis discrètement allé le rejoindre dans le wc. "C'est bien ce qui me semblait" il m'a dit en se retournant vers moi. Il était en train de se branler trnaquile et avait déjà une belle gaule. Je me suis mis a genoux devant lui et il m'a imposé direct une gorge profonde. Sa bite était énorme. Je n'ai pu en avaler qu'une partie avant de m'étrangler a moitié. Il me lima la gueule pendant dix bonnes minutes en poussant de râles de mec en rute. puis il me releva et me plaqua contre le mur en carrelage. Il baissa mon froque et m'enfila direct 2 puis 3 doigts dans la chatte. "putain, faute de pute, c toi qui va prendre mon gars, t'as l'air d'être encore une meilleure saloppe". Il plaqua son gland contre mon trou et commença a pousser pour entrer au moment ou je lui dit " t'as pas une capotes?" il me répondit " comment tu veux que jte féconde si jmet une capote?!" et il me pénétra d'un coup de toute la longueur de sa bite. Je sentait son gland au fond de mes entrailles, gonflé et dure. je la sentait vraiment bien en moi!! il fit des va et viens pendant plusieurs minutes puis il me fit me cambrer en mettant mes mains sur la cuvette du chiotte et pu encore entrer plus profond en moi. Il me lima encore et encore puis je le sentit se crisper, retenir sa respiration et enfin je sentit son éjacultation en moi. 5 long jet de sperme chaud envahir mon corps. Il me mettait de grands à-coup à chaque giclée et resta en moi quelques secondes. quand il se retira je senti du sperme me couler de la chatte le long de ma fente. Il remonta son short et me dit: "jsuis au camping a côté toute la semaine, on remet ça un de ces soirs et si t sage, j'en parlerai a mon pote!" il partit, j'entendit la porte claquer, je m'assis sur le chiotte avec la sensation d'avoir envie de chier, je poussai a peine et je sentit couler une rivière de sperme encore humide. a suivre...