Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Rebeu raide

Ce samedi soir, je n'arrivais pas a dormir. Trop excité. Je me suis relevé vers 1h du mat' et me suis connecté a Beuronline. Peu de monde était connecté à cette heure mais mon pseudo "chattenfeu" m'a bien servit. Au bout de trois minutes, mon appli m'a signalé un message. "Rebeuraide". J'ai ouvert le message, un mec indiqué à 300m me proposait plan direct pour se vider les couilles. La photo de profil montrait un corps de rebeu bien bronzé, bien foutu et une photo supplémentaire montrait sa queue raide longue et épaisse. J'ai répondu que j'étais ok pour plan direct. Je lui ai envoyé mon adresse. Quelques secondes plus tard, il me répondit:" ok, tu me reçois à poil à genoux sur ton pieu, la chatte humide. Laisse la porte ouverte, j'arrive." je retournai à ma chambre, me déshabillé. J'ouvris mon tiroir de chevet et en sorti un tube de lubrifiant. J'en vidai une noisette sur mes doigts et me lubrifiai le trou de balle. Je me doigtais depuis quelques minutes lorsque j'entendit la porte d'entrée s'ouvrir. Je grimpai a genoux sur le bord du lit, cambrai bien mon cul en l'air face à la porte et attendit. J'entendait remuer dans le couloir puis la porte entrouverte de ma chambre s'ouvrir. La tête sur le matelas, je regardais entre mes jambes. Le mec qui entra était immense, bien bâti, vêtu d'un survet-baskets blanc, une casquette visée sur la tête. On voyait déjà une belle bosse formée à son entrejambe. "ah ouaiiiiis" marmonnat-il en se carressant. Il s'approcha et m'enfonça direct son pouce dans la chatte. "Putain!! bien ouvert et bien humide comme j'aime" dit-il d'une voix rauque. Je ne voyais que maintenant plus que son entrejambe mais lorsque je relevai la tête pour le voir, il m'appuya dessus et me dit "tu vas rester bien sage, je vais m'occuper de toi". Il baissa son pantalon de survet qui tomba a ses pieds.et je vis sa bite énorme, circoncise, bien veineuse et bien raide dressée vers le plafond. Il enfila une capote et direct apposa son gland sur ma rondelle ce qui me fit pousser un gémissement de plaisir. Il m'attrappa par les reins et enfila sa queue sur tout sa longueur. Même la tête enfouie dans le matelas, je ne pu retenir un cri de plaisir. La sensation de cette bite entra direct bien dur en moi, j'adorais ça!! il fit de bon va et viens de toute la longueur de son barreau pendant de longue minutes sans me lâcher les hanches. Quelques instants plus tard, il se retira, ôta la capote et la jeta par terre et se branla sur mon cul. Son gland me claquait les fesses et la chatte. Puis dans un râle de mâle en rut, il se déchargea son mon trou en 5 longs jets de sperme bien chaud et épais. Puis il me retourna et me dit de le sucer pour lui laver la queue, ce que je fis. Enfin, il me poussa sur le lit, se baissa pour remonter son pantalon et quitta la chambre sans un mot ni un regard. J'entendit la porte d'entrée claquer derrière lui. Je restai pensif sur le lit, j'avais trop kiffé ce moment et ses coups de rein. Je ramassai la capote par terre et la reniflai, la passai sur mes lèvre tout en me branlant jusqu'à la jouissance. Je l'avais tellement kiffé qu'une heure plus tard, je me réveillai. Je m'étais endormi sans m'en rendre compte, son sperme plein de dos, le mien plein le torse. A nouveau exité, je retournai me connecter au site gay: il était toujours connecté. J'en profitai pour mater son profil et ses 2 photos. Je reçu un message de lui au même moment: "t'en as pas eu assez?". je répondit:" oui, mais non en fait" il me répondit "j'ai un pote qui veux baiser une lope, je lui file ton adresse" Je pensais qu'il plaisantait mais trois minutes après je reçu un nouveau message: "il arrive d'ici 10min, tiens toi prêt sur ton pieu" A suivre...