Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Le rebeu peintre - la suite

Je vous ai raconté la matinée passée avec mon peintre rebeu. Mais il y a une suite. En fin d'aprem pendant que mon rebeu peintre (j'ai appris qu'il s'appellait Karim)continuait son chantier je me suis mis a faire mes exercices de muscu dans ma chambre. Au bout d'une heure, en sueur, j'ai voulu prendre une douche dans la salle de bain attenante à ma chambre. je me suis glissé sous l'eau de la douche et j'ai commencé a me savonner quand j'ai entendu la porte s'ouvrir. Je me suis retourné et j'ai vu l'ombre de Karim dans l'encadrement de la porte. Je l'ai vu retirer sa salopette de peintre, la laisser tomber au sol, et s'approcher. Il a ouvert le rideau de douche et j'ai vu qu'il bandait déjà comme un âne. "t'as demandé l'autorisation a qui pour prendre une douche seul? putain tu vas prendre cher" me dit-il j'ai voulu me mettre a genoux pour le sucer mais il m'a retenu et m'a retourné contre le mur. Il me mit direct 2 puis 3 doigt dans mon cul mouillé et savonné. "c bien, t toujours bien ouvert" me dit il en guidant son gland contre ma rondelle. et il m'enfonça sa queue bien profond, bien au fond de mes entrailles. Je poussai un cri tellement j'avais sentit son passage. Il m'appuya sur le dos pour que je me cambre mieux et m'encula pendant de longues minutes jusqu'à ce que je le sente se tendre encore plus en moi et que je sente l'expulsion de son sperme chaud en plusieurs jets. Il poursuivit ses va et vients , ça glissait bien dans son sperme. Son portable sonna dans sa salopette. Il se retira et alla répondre. "wesh gros!...ouais jsuis sur un chantier là... ouais ouais... grave, t'as vu mon mess?... jte le dis, du délire... viens profiter ..." et il donna mon adresse a son correspondant. " vu que t une bonne ptite pute bien docile, t'as droit un ptit supplément.J'ai un pote qui va passer me chercher, tu vas être bien gentil avec lui ok?" je ne savais pas trop quoi répondre. Je suis sortit de la douche, le cul dégoulinant de jus, passai une serviette autour de ma taille et on est allé s'assoir dans le salon. A suivre...