Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Le soir du réveillon

D'abord je vous parle de moi, blond 1m86 70 kgs musclé, une bite de 17/4 et un bon ptit cul bien rebondi qui a fait le bonheur de beaucoup de mecs. Je suis ouvertement gay et 100% passif. Je suis marié depuis 2 ans et fréquente beaucoup mon beau frère qui m'a tapé dans l'oeil dans la première fois que je l'ai vue. Et pourtant il est pas ce que je recherche normalement. Il est petit brun et mince. Et rien ne semble très extravagant dans sons calecon mais .... Je me suis surpris à l'imaginer nu et ça me faisais grave bander. J'ai même commencé à me branler en pensant à lui et a ce qu'il pouvait avoir entre les jambes. A noel je l'ai aidé a mettre la table et en prenant des cartons de vaisselle, ma main à malencontreusement touché son entrejambe. Et la j'ai senti un bon gros paquet. Je me suis mis à lui regarder l'entrejambe et ce paquet commençait sérieusement à me faire saliver. J'ai direct commencé à bander. Je voulais qu'il me prenne, la maintenant. Sur le coup il a fait comme si de rien était mais après cette épisode, il s'arrangeait toujours pour être derrière moi a me mater. Le reste de la journée se passe, et quand je sortais fumer il s'arrangeait toujours pour me suivre mais ne disait rien. Il s'asseyait à coté de moi mais ne faisait rien. Le soir du réveillon l'alcool aidant surement, il m'a coincé dehors dans un coin et m'a roulé une de ces pelles. Sa langue s'est doucement insinué entre mes lèvres. Il a passé ses mains dans mon dos et se colle à moi. J'ai pu sentir sa grosse bite bien dur contre ma cuisse. Il s'est mis a respirer très fort et s'est arrêté. Il s'est reculé, m'a regardé avec son plus beau sourire et m'a dit: "allez a genoux elle est a toi" et la il me sort sa bite un bon 21 cm bien épais avec une goutte de mouille au bout. Directe je me suis jeté dessus et je l'ai sucé comme jamais je n'ai sucé une queue. Il avait ses mains derrière ma tête et appuyait tout en poussant des râles de plaisir.... Je le sucais en gorge profonde et lui caressais ses grosses couilles. Il avait bon gout il sentait bon, et sans même me toucher j'ai joui dans mon calecon. J'en pouvais plus, depuis le temps que j'en revais de cette bite. Dans un énième râle il a joui dans ma bouche, et j'ai tout avalé, je voulais pas en perdre une seule goutte. Il m'a regardé, ma claqué la joue en me disant que c'était que le début. J'étais aux anges mais j'étais loin de me douter que plus tard dans la nuit j'allais enfin pouvoir m'empaler sur la grosse bite de mon beauf.... Après ce moment super bandant et cette super pipe, je suis retourné à la soirée. Je ne pouvais m'empecher de penser qu'il y a quelques minutes j'étais entrain de sucer mon beauf. Que j'avais son énorme queue dans la bouche et que je léchais ses boules. J'arrêtais pas d'y penser et de bander. Ma gaule n'est pas passée inaperçue, elle faisait bien rire mon beauf qui arrêtait pas de me regarder d'un regard vicieux. Il chuchotait quelque chose mais je n'ai pas compris. Un moment on s'est croisé dans l'escalier, il m'a mis une bonne grosse main au cul en disant: "mmmm j'ai hate d'y etre". J'en pouvais plus. J'étais excité comme jamais et mon mari l'a très bien remarqué, s'il se doutait que c'était pas a cause de lui..... Entre deux plats mon mari a réussi à me mettre à l'écart. Mon état l'avait le faisait grave bander. Il a décidé me mettre un petit coup de bite, vite fait bien fait. Il se cale derrière moi et commence a me caler un doigt mouillé de sa salive, puis deux, puis trois... tout en me soufflant dans le cou. J'ai fermé les yeux et imaginé que s'était mon beauf qui me mettait des doigts et qu'il allait enfin me mettre sa grosse bite bien au fond de mon petit cul qui n'attendait que ça. Je me suis mis à gémir et a cambrer ma croupe. Je fais tomber mon pantalon sur les cheville et mon mari sort juste sa bite de son jean, un bon 24 cm (oui je suis chanceux de ce coté la) et il me la met d'un coup. Son coup de rein, maintenant familier me rempli bien la chatte, toute mouillée depuis que j'ai sucé mon beauf. Toujours les yeux fermé je m'imaginais entrain de me faire pilonner par mon beauf. Mon mari s'active et me met de grands coup de buttoirs jusqu'a ce que ses boules claquent sur mon cul. Il me lime pendant 10 bonnes minutes jusqu'a un cri étouffé et sa bite bien au fond de mes entrailles. Je me branle frénétiquement toujours avec l'image de mon beauf et fini par jouir dans ma main que je lèche. On se rhabille et mon mari fier de lui rejoint les autres. La soirée se passe et se termine tard, mon mari bourré nous a abandonné depuis quelques temps déjà mais je ne voyais plus non plus mon beauf. J'étais déçu. Je vais m'isoler dans le garage et allume une clope. Au bout d'un petit quart d'heure la porte s'ouvre et la qui je vois LUI mon BEAUF il arrive. Enfin nous voila seuls. La maison est endormie. Il s'approche et me tend une bière (c'est mon péché mignon et le sien aussi). Il boit la sienne d'un trait et me regarde fixement. Il commence à déboutonner son jean et le fait descendre jusqu'a ses chaussures. Son boxer avec une bonne trace de mouille est bien rempli. Il me regarde et dit rien. Je m'agenouille et la reprend en bouche. Je bande directe et commence a le sucer. J'enlève mon pantalon et déboutonne ma chemise et lui remonte son pull ce qui me permet de lui lécher et mordiller les téton. Il m'embrasse avec force et me retourne pour me caler à plat ventre sur le capot de sa voiture. Et la il se place derrière moi et me colle sa bite juste à l'entrée de mon trou déja bien ouvert par le passage des 24 cm de mon homme. Il me met le gland, doucement et commence a me caresser le dos. Et la je me recule et m'empale directe sur sa grosse bite. Le sperme laissé par mon mari coule le long de mes cuisses, du coup il glisse super facilement. J'en peux plus, je suis aux anges et lui aussi aux vues des cris qu'il pousse. Je sens ses boules claquer sur mon cul et sa grosse bite me limer. Il tape bien au fond dans un bon rythme qui me fait jouir presque instantanément. Il ne s'arrete pas et me prend par les cheveux il tire bien fort pour me ramener contre lui et me dit: "tu la voulais ma bite hein ?? T'aime ça, tu la sent bien la hein ". Il continu comme ca pendant un très très long moment qui m'a donner le temps de gicler encore une fois. Dans une énième poussée il se décharge en moi. Je sent son sperme chaud me tapisser les entrailles. Il me met encore 2 3 poussées et reste un moment immobile à m'embrasser le coup. Il sort, se rhabille et me dit: "c'est bien ce que je pensais tu la voulais la grosse bite de ton beauf hein, t'aime ça la bite, je t'ai vue avec ton mari tout à l'heure mais dis moi que c'est pas a moi que tu pensais pendant qu'il te baisait. Alors lequel tu préfère??? "