Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Les retrouvailles

Salut les mecs, c'est Franck. Je suis chez moi, posé sur le canapé, en boxer et débardeur, un moment que j'ai revu personne, trop de taf. Mon cul commence à crier famine. Je mate un film un peu con en fumant quand mon tel vibre, je regarde d'un air distrait et je vois un message de mon marocain. Je lis : Salut Franck, désolé de ne pas avoir donné de nouvelles, tu me manques, j'ai envie de te voir, appelle moi". Je réfléchis 5 minutes et prends mon tel pour l'appeler, il me manque grave. Allo c'est moi, tu vas bien, il réponds ouais ca va, tu me manques, j'arrête pas de penser à toi, je réponds ta femme est pas là, il me dit non, elle est partie chez sa mère, on va se séparer. Je fais mine d'être désolé pour lui mais j'y arrive pas. Il me dit : tu veux passer?? je réponds ok j'arrive. Ni une ni deux, j'enfile mon survet, un blouson car il caille dehors et j'enfourche mon scooter. J'arrive en bas de chez lui. Il me fait signe de monter et m'ouvre la porte en djellaba blanche. Je m'installe sur son canapé, il m'apporte à boire. Ca me fait grave plaisir que tu sois venu. Je souris et lui dit qu'il m'as manqué aussi. Il s'avance vers moi et me fait un petit bisou sur les lèvres. Il se mets à me raconter ses déboires avec sa femme et je compatis. Il me regarde et posant sa main sur ma cuisse, me dit : j'ai pas été cool avec toi, je sais. Je réponds que même si ca m'as fait du mal au début, j'ai préféré ne pas m'accrocher. Lui me dit, maintenant je suis tout à toi si tu veux. Je souris et détourne le regard sans répondre. Il m'attrape par le bras et en m'attirant à lui me roule une vraie pelle. Je le laisse faire, j'adore ce mec. Je vois que sous la djellaba, une grosse bosse s'est vite formée. Il me dit : Franck, j'ai envie de toi, reste stp. Je ne réponds pas et lui rend son baiser et commence à caresser doucement sa bosse. Il remonte la djellaba, il a rien en dessous le salaud, sa bite est presque tendue au max. Je le regarde avec un petit sourire et me penche pour l'avaler d'un coup. Il râle fort et pose sa main sur ma nuque. J'ai la bouche pleine et je manque d'étouffer tellement il pousse sa grosse bite en moi. Je la sors, pleine de salive et lui taille une pipe mémorable, je le regarde en le suçant, il kiffe. Sa bite est énorme. Il vire mon survet et découvre un jock (petite surprise pour lui) qui moule bien mon cul. Je l'entends dire : oh putain ce cul de ouf. Je souris et lui dit : il est à toi. Là il me renverse sur le canapé, me crache sur le trou et commence à me lécher la chatte, je kiffe grave sentir sa langue râpeuse et bien ferme sur ma rondelle serrée. Il me mets le cul en feu et bien humide, je gémis comme une chienne et mon cul s'ouvre petit à petit, lui en profites pour y glisser deux doigts et me ramoner doucement d'abord puis de plus en plus vite. Il remets sa grosse bite d'arabe dans ma bouche et la pousse au max, je râle comme une vraie salope, quel kiffe ce mec !!! Puis il me fait mettre à 4 pattes sur le tapis du salon et se place au dessus de moi et il m'encule d'un coup en mode chienne, je sens son gros gland perforé mon cul, c'est que du bonheur. Je m'agite pour qu'il entre à fond en moi. Ses couilles poilues cognent contre mes fesses. Il reste un moment sans bouger et mon cul s'écarte tout seul puis d'un coup il commence à me cartonner le cul comme je l'avais jamais senti. Au début j'ai mal mais lentement mon cul s'habitue et je kiffe vraiment ce régime de bourrin. Il m'attrape fermement les hanches et s'acharne sur ma chatte en râlant de plus en plus fort. Il transpire et sa sueur coule sur mon cul et le bas de mon dos, j'adore ca. Puis sans se retirer, il me fait redresser et s'assoit sur le canapé en m'amenant empalé sur lui. Je suis complètement parti tellement je kiffe et je bouge sur sa grosse bite de rebeu en serrant les muscles de mon cul pour le faire kiffer. Je l'entends m'insulter, me dire que je suis à lui, qu'il va me remplir.... j'accélère à mort et je sens son gland devenir énorme et plus dur. Il va jouir le salaud. Puis d'un coup cinq énormes giclées de sperme envahissent mon cul, c'est chaud, j'adore ca. Il continue de me limer en déchargeant et finir immobile en moi, mon cul est rempli au max. Ce soir là, je suis resté avec lui toute la nuit, il m'as enfin dit les choses que j'espérais entendre, je kiffe vraiment ce petit mec. A bientôt les mecs. Franck