Ecris une histoire gay de ta life et gagne des tickets gratos pour mater les videos !

Avec Larsen dans les parkings

je suis un petit cefran de 26ans, gueule de minet, imberbe, blond, plutôt bien foutu 1m77 63kg et 100 pour-cent passif. Je kiffe me faire démonter par des bons niqueurs. Je suis en couple depuis quelques mois et même si mon mec me la met bien, j'ai toujours envie de donner mes trous à des purs actifs. Sur un tchat j'ai rencontré Larsen, un beau rebeu de 39 ans, crane rasé, plus d'1m90 et avec une vraie batte entre les jambes, 22x6! Un pur actif qui m'avait bien ouvert, mais depuis je suis plus dispo et il me relance sans arrêt pour avoir mon cul et ma bouche. Mardi le gars me recontacte pour me dire qu'il est dans mon coin le lendemain et qu'il voudrait qu'on se voient pour un café. je sens le truc venir mais il me donne trop chaud et j'accepte. Le lendemain j'enfile un jean bien serré sans rien en dessous pour mettre mon boule en valeur, avant de le rejoindre au café. Il m'attend devant le café et me matte comme une proie, à peine le temps de le saluer il me dit qu'on va faire un tour , que le café est blindé. je le suis, il me dit qu'il doit récupérer des papiers dans sa caisse, au parking. Je commence à me faire des films, je me retrouve dans l’ascenseur avec lui mais il reste à 1m de moi. Arrivé à sa voiture, un utilitaire, il ouvre les ports arriéres et prend un dossier, il me demande d'attraper le 2e. serviable, je me penche pour choper ses papiers et là je le sens qui colle son bassin contre mon cul. Je me mords la lèvre, et j'ose pas bouger. Je sens sa teub bien dure à travers le jean qui frotte contre mon cul tendu moi" arrêtes Lars si on nous voient!" pour tout réponse il me pousse dans l'utilitaire et vient me rejoindre en claquant les portes. Ce gars me fait trop bander et mon trou est en manque, je reste à 4 pattes et je cambre bien sans oser bouger. Larsen baisse mon jean et a direct accès à mon trou "eh ben t'as chaud petite pute" il crache sur mon trou et m'enfonce 2 doigts. J'suis tellement excité que j'en tremble et je commence à couiner. Il sort sa putain de queue bien dure et me la donner à téter "vas-y régales toi" je le pompe comme un mort de faim, gorge profonde bien baveuse, je lèche sur la longueur et je tête son gros gland, lui m'a mis 3 doigts et entre deux râles il crache su mon trou pour bien lubrifier. J'ai besoin qu'il me défonce, pas besoin de lui dire il me dit "bouges pas" et se positionne derrière moi! "donnes bien ta chatte" je me cambre encore plus je veux prendre cher , et Larsen crache sur son gland et s'enfonce doucement mais sans arrêter jusqu'au fond de mon trou, il me chuchote "voilà prends la bien, c'est ça que t'es venu chercher" je peux pas répondre, je kiffe trop et tout mon esprit est concentré sur mon cul qui se fait limer. Il me donne ses doigts à lécher alors qu'il me bourrine le cul et d'un coup il m'enfonce son pouce en plus de sa teub. Il joue avec l’élasticité de mon cul et me dit "c'est fait pour accueillir deux bites ça". Putain le gars m'excite trop. Il s'immobilise et je me baise tout seul en reculant sur sa queue. Larsen me redresse contre lien, en continuant à taper dans mon cul et malaxe mes petits pecs. Je dirige ma main entre mes jambes pour caresser ses couilles qui tapent contre mon cul. Il devient bestial "ouais t'es bonne toi, je veux te remplir la chatte!" Il mattrape par les cuisses, il est tellement profond que j'ai l'impression qu'il veut rentrer ses couilles dans mon cul. 15 bons coups violents et il se vide en gueulant. Je crache juste après lui en contractant mon cul. Il est surpris par les contractions et me traite de salope. Il se retire et nettoie sa teub avec des mouchoirs. Il remonte mon jean sur mon cul plein de foutre et me dit "à dans 15 jours" je veux répondre mais pas le temps d'argumenter, sa pause café est finie. Je sors de l'utilitaire et reprends l'ascenseur.